Cruralgie et Marche à pied ? L'avis des experts

2 Commentaires

Cruralgie et Marche à pied

La marche à pied a-t-elle un effet thérapeutique sur la cruralgie ? En soi marcher est une activité physique qui permet de rester actif en limitant les contraintes mécaniques d'autres sports, ce qui reste une bonne chose pour les personnes souffrantes du dos.

Maintenant comme les autres activités sportives il faudra respecter quelques conditions. Au-delà des bases qui sont de privilégier les terrains plats goudronnés, apprenez comment pratiquer une marche dite "sans douleur". Avant cela, voyons ensemble les quelques prérequis afin que vous puissiez comprendre votre pathologie pour mieux la combattre.

1) Bien comprendre la cruralgie

Comprendre la cruralgie

La cruralgie aussi appelée neuropathie fémorale ou sciatique frontale ou encore névralgie crurale est une douleur ressentie la plupart du temps dans une seule jambe. Elle est causée essentiellement par la compression du "nerf fémoral" au niveau des vertèbres lombaires L2, L3 L4 ou parfois plus bas dans l'aine (hanche).

Ce grand nerf qui innerve les muscles et la peau des membres inférieurs va avoir des fonctions motrices et sensorielles. Il va transmettre des signaux nerveux par la moelle épinière afin de pouvoir contracter le quadriceps ou de ressentir les sensations cutanées sur certaines zones.

2) La marche à pied est-elle conseillée pour la Cruralgie ?

Le rouleau de massage pour soulager le nerf crural

Pour la grande majorité des patients souffrants de douleurs au nerf crural, la marche à pied est autorisée par le médecin. C'est même l'une des meilleures questions que vous pourrez lui poser lorsque vous recevez un diagnostic de cruralgie. Marcher n'a pas que pour seule utilité de garder la forme, en effet ce sport a aussi des vertus thérapeutiques notamment quand il s'agit de problèmes de dos.

Toute fois comme dans toute activité physique vous devrez respecter certaines règles de sécurité qui implique la posture, les équipements ou encore la durée de vos entrainements. Nous verrons tout cela ensemble au chapitre 3.

3) La marche à pied : ses bienfaits sur la cruralgie

Quels sont les bienfaits de la marche à pied sur la cruralgie ?

La marche est une approche sportive étonnamment efficace pour soulager les symptômes d'une cruralgie. Avec peu de contraintes mécaniques, marcher fait partie des exercices par excellence autant pour conserver que pour améliorer sa santé mentale et physique. Le repos ne peut pas durer indéfiniment, dans ce cas autant choisir un sport peu traumatisant pour votre colonne vertébrale.

A. Soulagement de la douleur nerveuse

La marche à pied soulage le nerf crural

Marcher ne va pas directement soulager la douleur nerveuse comme pourraient le faire une crème ou certains médicaments. Cependant à terme cette légère activité va corriger les éventuels déséquilibres musculaires du tronc (psoas, grand psoas, iliaque) et permettre une rééducation plus rapide et plus durable. 

Voici quelque exemple :

  • Une étude a été menée sur 35000 personnes et à révéler que les déplacements à pied ou à vélo réduirait d'environ 30% le risque d'être victime d'une cruralgie et d'une sciatique.
  • Il se pourrait que l'activité physique ait parfois de meilleurs résultats que la chirurgie.
  • La marche réduit considérablement les inflammations douloureuses.

B. Stimule la production d'hormones anti-inflammatoires

La marche à pied stimule la sécrétion d'hormones antidouleur

Marcher régulièrement va stimuler la production d'endorphine (anti-douleur) et d'autres hormones qui vont contribuer à réduire l'inflammation du nerf crural. Cette hormone va également réduire le stress qui nous savons aujourd'hui est un facteur de maux de dos.

Vous l'aurez compris, laissez les anti inflammatoires comme le paracétamol ainsi que les autres médicaments dans le placard et optez plutôt pour un traitement naturel qui a fait ses preuves. 

C. Rester actif sans aggraver la pathologie

La marche à pied permet de garder une activité physique stimulante

À l'inverse d'autres activités sportives comme la musculation ou la course, la marche à pied n'est pas traumatisante pour le rachis. En effet avec de bonnes foulées et un rythme raisonnable les risques de ressentir les douleurs dans la cuisse sont très faibles.

La majorité des personnes qui souffre de hernie discale, sciatique, lombalgie… pense que de rester assis ou coucher va permettre de guérir plus vite. Bien au contraire le repos prolongé n'est que très rarement conseiller dans ce cas de figure. Cependant même avec de la bonne volonté sans connaitre les bonnes habitudes vous risquez encore une fois d'envenimer la chose.

4) 4 Conseils pour une marche sans douleur

Après avoir vu les principaux points en ce qui concerne la marche à pied et la cruralgie, voyons maintenant comment aborder cette activité dans un but thérapeutique. Ces conseils s'appliquent à la cruralgie au même titre que pour un lumbago ou encore pour les épisodes de lombalgies chroniques.

A. Évitez la marche en montée

Ne pas marcher en montée en cas de cruralgie

Les montées vous obligent à pencher le dos en avant, cette mauvaise posture va accentuer la pression sur votre disque intervertébral affecté et potentiellement réveiller les douleurs nerveuses. Marcher en montée va également vous demander un effort physique plus ou moins important qui n'est franchement pas nécessaire dans le cadre d'une cruralgie.

Voici d'autres raisons qui justifient que les montées sont à éviter :

  • Force à agrandir les pas
  • Tensions sur le bas du dos
  • Stress rachidien accru (colonne vertébrale)
  • Réveille parfois de vieilles douleurs dorsales

B. Portez une Ceinture Lombaire

 

Ceinture Lombaire pour la marche à pied

 

Le port d'une ceinture de maintien aura pour objectif de protéger le nerf crural des éventuels faux mouvements de hanche ou du bassin. Stabiliser la colonne vertébrale et réduire sa mobilité pendant la marche va permettre de guérir plus vite d'une blessure qui implique la compression d'un ou de plusieurs nerfs spinaux. 

Sans parler du côté préventif, certaines de nos ceintures sont magnétiques. Ces modèles fonctionnent avec des aimants qui ont pour but de brouiller les signaux douloureux transmis au cerveau par l'énergie magnétique. Ces puissants aimants thérapeutiques procurent également une sensation de chaleur apaisante. 

C. Chaussures et semelles

Chaussures et semelles orthopédique pour marcher sans douleurs dorsales

Les pieds sont les fondations de notre corps, de ce fait les chaussures et semelles que nous portons peuvent grandement influencer l'apparition des douleurs au dos en plus de celle des genoux. De bonnes chaussures auront pour principal objectif d'absorber au maximum les chocs avec le sol afin de réduire les petites secousses répétitives que ressentent vos disques intervertébraux. 

Voici quelques critères à prendre en compte lors de l'achat de votre équipement de marche :

  • Un chaussant large et confortable
  • Des semelles confortables
  • Une chaussure souple
  • Essayez les équipements orthopédiques (semelle, chaussure)

D. Ne marchez pas trop longtemps

La durée de marche peut influencer les symptômes de la cruralgie

La durée pendant laquelle vous marchez doit elle aussi rester raisonnable et adaptée à vos capacités en prenant en compte de votre cruralgie bien entendu. Par exemple si au bout de 20 minutes de marche vous commencez à avoir mal à votre jambe la prochaine fois essayez 15 minutes, réduisez le temps jusque trouver le meilleur compromis qui vous sera bénéfique. 

Au même titre que la durée, l'intensité et la vitesse de marche peuvent également avoir son influence sur vos souffrances. Marchez lentement au début, afin de ne pas souffrir davantage et d'apprendre à connaitre votre corps et ce qui marche pour vous.

E. Raccourcir les foulées

Faire des petit pas pour soulager le nerf fémoral

La pression des vertèbres lombaires et le pincement du nerf crural peuvent être accentués en cas de mauvaises habitudes de marche. En effet la longueur des foulées, la vitesse et le contact du pied avec le sol sont des facteurs qui doivent être pris en compte pour éviter les douleurs de la cruralgie.

Conclusion : Épargnez votre nerf crural et évitez de courir

Nous sommes conscients qu'un coureur qui doit repasser sur de la marche peut ressentir un sentiment de frustration similaire à de l'anxiété. Cependant cela fait partie des sacrifices nécessaires afin d'en finir avec votre cruralgie, nous parlons là de quelques semaines ou quelques mois dans le pire des cas. Vous l'aurez compris, résister à l'envie de courir vous permettra de gagner du temps et ainsi de revenir plus rapidement en course.


2 Réponses

Bernard Auber
Bernard Auber

octobre 06, 2021

Merci pour les bon conseil.. Mais je vois mon médecin lundi… Car j ai 80.ans!!!!!

Vagogne
Vagogne

avril 01, 2021

Je souffre le martyr avec ma cruralgie avec en plus ma neuropathie des pieds et des mains.
Je souffre 24h sur 24. Je ne peux plus dormir.
Je pense que sans chirurgie je ne m’en sortirais pas. Mais l’opération me semble compliquée et douloureuse.

Cet article vous a été utile ?

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.