❄️ -15% sur tout le site ! Code : BODY15❄️

Les troubles de la statique pelvienne à l'origine des maux de dos

Saviez-vous que les problèmes gynécologiques et notamment ceux du périnée peuvent être à l'origine de vos douleurs lombaires ? Aussi appelé plancher pelvien, il constitue un ensemble de muscles indispensables à de nombreuses fonctions tel que la contraction des sphincters par exemple.

Très souvent peu entretenu et fragilisé en raison de plusieurs facteurs de risque, son état peut rapidement se dégrader et devenir problématique dans la vie de tous les jours. Aujourd'hui nous allons creuser ce sujet ensemble en commençant par un peu d'anatomie.

1) Qu’est-ce que le plancher pelvien ?

Anatomie du périnée et du plancher pelvien

Le plancher pelvien est constitué d'un ensemble de couches de muscles qui ferment le bassin vers le bas du corps de la femme. La disposition des différents composants du plancher pelvien permet de transférer le poids du haut du corps vers les têtes fémorales en passant par la colonne vertébrale et le bassin.

Le plancher pelvien forme le bord inférieur de la cavité abdomino-pelvienne. Il soutient les organes abdomino-pelviens et les muscles porteurs transversaux du corps. Ces muscles fonctionnent comme une unité au lieu de se contracter individuellement. Ils jouent un rôle important dans le maintien et l'augmentation de la pression intra-abdominale lors de tâches fonctionnelles tels que soulever des charges, éternuer, tousser et rire, afin de prévenir l'incontinence urinaire et fécale.

La fonction du plancher pelvien est donc d’assurer une bonne miction et/ou défécation par le biais de contractions qui peuvent être volontaires ou non (toux ou éternuements par exemple). Ce dernier joue également un rôle protecteur en protégeant les organes du rectum, utérus et vessie.

2) Pourquoi ce lien entre la douleur pelvienne et le dos

Pourquoi le mal de dos est parfois lié au périnée ?

Les douleurs pelviennes qui irradie dans le bas du dos, en particulier chez les femmes surviennent lorsque les muscles pelviens ne se contractent pas correctement, ce qui peut entraîner certes des maux dans le dos, mais aussi une incontinence urinaire, un prolapsus des organes pelviens ou d'autres anomalies sensorielles.

Ce dysfonctionnement du plancher pelvien peut prendre diverses formes et s’accompagne de symptômes tels qu'une faiblesse, une mauvaise endurance, une tension excessive. Selon certaines recherches, les personnes souffrant de lombalgie présentent une diminution significative de la fonction du plancher pelvien en comparaison avec les personnes qui n’en souffrent pas.

Pour les femmes : si votre douleur dorsale se fait uniquement ressentir durant votre cycle menstruel, nous avons rédigé un article sur les règles et les maux de dos qui traitent ce problème dans son entièreté.

3) Statistiques du mal de dos associé aux troubles de la statique pelvienne

Statistique des maux de dos liés au plancher pelvien

Nous le savons aujourd’hui, 70 à 80 % de la population connaîtra au moins un épisode d’affections squelettiques impliquant le dos au cours de sa vie. Bien que les traumatismes, les maladies et les mauvaises habitudes posturales soient les principales causes entraînant des douleurs dorsales, d’autres cas peuvent en effet être attribués à une cause spécifique telle que décrite dans cet article.

Nous savons également que plus d'un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de mal de dos et que la prévalence réelle chez cette population des troubles de la statique pelvienne reste sous-estimée pour plusieurs raisons :

  1. L'hétérogénéité des populations étudiées,
  2. L'absence de définitions standardisées,
  3. La sous-déclaration des symptômes en raison de leur nature sensible,

Même si les troubles de la statique pelvienne sont un problème d’origine physiologique, leur impact psychosocial peut être beaucoup plus préjudiciable à la qualité de vie de la patiente. On estime que les problèmes de santé chroniques tels que la douleur au dos associés aux troubles de la statique pelvienne augmenteront de façon significative chez les femmes passé l’âge de 65 ans.

Le développement de ces troubles fait aussi intervenir des éléments anatomiques, physiologiques, génétiques et reproductifs liés au mode de vie.

4) Principaux facteurs de risque des troubles de la statique pelvienne

Causes principales des troubles de la statique pelvienne

Les principaux facteurs de risque connus pouvant entraîner un trouble de la statique pelvienne sont :

  1. La grossesse et l'accouchement, nous avons par ailleurs une ceinture de maintien pour grossesse afin que les femmes enceintes puissent avoir un soutien et ainsi ne pas avoir mal au dos.
  2. L'âge,
  3. Les changements hormonaux,
  4. L'obésité,
  5. L'infection urinaire basse,
  6. Un antécédent de chirurgie pelvienne,

Une étude portant sur des femmes jeunes, d'âge moyen et âgé a révélé que les femmes souffrant d'incontinence, de problèmes gastro-intestinaux et/ou de troubles respiratoires sont plus susceptibles de développer une lombalgie.

5) Les spécificités des douleurs lombaires liés aux troubles de la statique pelvienne

Les patientes présentant des maux de dos accompagnés de troubles du plancher pelvien sont principalement des femmes qui ont :

  • Un âge avancé,
  • Accouché par voie vaginale (le risque augmente en cas d'accouchements multiples),
  • Un IMC supérieur à 30 indiquant une obésité,
  • Des douleurs lombo-pelviennes,
  • Des problèmes d’incontinence,
  • Une constipation chronique,
  • Des douleurs pelviennes chroniques,
  • Une dyspareunie (rapports sexuels douloureux),

Il faut savoir que les hommes peuvent également présenter des troubles du plancher pelvien, mais en raison de l'anatomie du bassin masculin, ils sont moins fréquents. Le bassin d’un homme est plus dense, ce qui permet une sollicitation musculaire plus rapide.

Conclusion : Homme ou femme, prenez soin de votre périnée 

Il faut savoir que les changements dans la morphologie et l'altération de l'activité musculaire des muscles du tronc (y compris les muscles de la respiration et de la continence) fournissent un soutien mécanique au rachis et au bassin. En ce sens, pratiquer une activité physique, modérée, mais régulière (30min/jour minimum) avec des exercices ciblant les muscles du plancher pelvien sera de nature à minimiser les troubles de la statique pelvienne.

La pratique d'exercices de Pilates peut aussi potentiellement aider, en effet les exercices de respiration ciblant les muscles stabilisateurs et profonds du plancher pelvien sont de nature à renforcer la stabilité du plancher pelvien.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.