5 Questions à se poser avant l'Opération de la Sciatique

5 Questions à se poser avant d'envisager l'opération de la Sciatique

La sciatique fait référence à une douleur radiculaire qui prend naissance dans le bas du dos et qui irradie généralement vers le bas d'une ou des deux jambes. Elle résulte de l'inflammation du nerf sciatique dans le bas du dos. La sciatique possède une autre appellation dans le milieu médical "radiculopathie lombaire" : pincement d'un nerf sortant d'un foramen de la colonne vertébrale.

La chirurgie est l'une des options de traitement de la sciatique, mais elle ne convient pas à tout le monde. Nous allons voir dans cet article, quelles sont les interrogations à se poser avant de prendre votre décision concernant la chirurgie et quels sont les objectifs de cette démarche.

1) Pourquoi souffrez-vous d'une sciatique ?

La sciatique peut avoir diverses causes, chacune d'entre elles nécessite un traitement légèrement différent. La raison pour laquelle le nerf sciatique est enflammé aide à déterminer si la chirurgie peut ou non vous débarrasser de votre sciatique. Parmi les raisons possibles, on peut citer.

  • Hernie discale - inflammation d'une vertèbre provoquant la compression du nerf sciatique.
  • Sténose spinale - rétrécissement de l'espace à l'intérieur du canal rachidien.
  • Spondylolisthésis - vertèbres glissées et mal alignées.
  • Dégénérescence de la colonne vertébrale due à l'usure, qui peut entraîner la formation d'éperons osseux (zones de croissance osseuse supplémentaire).
  • Un kyste ou une tumeur dans la colonne vertébrale.

Bien que la plupart de ces causes puissent être traitées par la chirurgie, celle-ci n'est que rarement la première option de traitement. En outre, une douleur sciatique peut être causés par l'irritation du nerf sciatique par le muscle piriforme de la fesse (syndrome du piriforme). Veuillez noter que cette affection nécessite rarement une intervention chirurgicale.

2) Quelle est la gravité de votre sciatique ?

La douleur sciatique peut s'étendre du bas du dos jusqu'au pied, en passant par l'arrière de la cuisse. La douleur peut aller et venir, parfois pendant des jours, voire des semaines. Elle peut être à l'origine d'un léger inconfort ou rendre intolérables les tâches les plus simples.

Lorsque vous envisagez de vous faire opérer d'une sciatique, réfléchissez à l'ampleur de la douleur qui affecte votre qualité de vie. Si votre travail, vos loisirs, votre vie sociale ou vos relations souffrent de votre douleur constante, il est peut-être temps de penser à la chirurgie.

Bien que la sciatique commence par une inflammation nerveuse, elle peut éventuellement évoluer vers une lésion nerveuse. Si le nerf sciatique est endommagé, cela peut entraîner un engourdissement, des picotements et, dans les cas les plus graves, une faiblesse des genoux ou des jambes. 

3) Quels traitements avez-vous déjà essayés ?

Soulagement de la sciatique

Selon la cause, il existe plusieurs façons de gérer la sciatique sans chirurgie. Il peut s'agir de médicaments antidouleur, d'infiltration rachidienne, de thérapie physique, de thérapie aquatique, de méditation et de blocages nerveux, entre autres. Sachez que certaines méthodes peuvent fonctionner pour vous et au contraire ne pas fonctionner pour une autre personne.

Si vous avez l'impression d'avoir épuisé vos options avec votre médecin traitant, envisagez de prendre rendez-vous avec un spécialiste en réadaptation ou un spécialiste des médicaments contre la douleur avant d'appeler un chirurgien. Comme chaque personne ressent la douleur différemment, il faut souvent travailler avec le bon spécialiste pour trouver la combinaison de traitements qui vous convient.

4) Quels sont vos objectifs avec la chirurgie ?

Il peut être difficile de prendre une décision concernant la chirurgie de la sciatique lorsque vous souffrez beaucoup. N'oubliez pas de discuter avec votre chirurgien des objectifs post-opératoires, en particulier ceux qui concernent la douleur et l'activité. 

Bien que la plupart des gens constatent une amélioration de 90 % de leur niveau de douleur après une opération de la sciatique, aucun médecin ne peut le garantir. L'engourdissement peut toujours être présent après l'opération, et il y a toujours un risque que la sciatique revienne au niveau d'une autre vertèbre lombaire ou sacrée.

Selon le type d'opération de la sciatique, la plupart des personnes marchent le lendemain, et la récupération complète prend généralement deux à quatre semaines. Une chirurgie peu invasive signifie généralement une guérison plus rapide, mais si l'opération concerne plusieurs vertèbres ou plusieurs disques intervertébraux, votre dos peut mettre plus de temps à guérir.

5) Les avantages l'emportent-ils sur les risques ?

Comme la plupart des opérations qui nécessitent une anesthésie générale, la chirurgie de la sciatique s'accompagne d'un risque de caillots sanguins et de crise cardiaque. La plupart des interventions chirurgicales comportent également un risque d'infection. Et comme cette opération particulière implique des tissus autour d'un nerf, une lésion nerveuse est possible.

Outre les risques liés à la chirurgie générale, il peut y avoir des facteurs de risque spécifiques à vos antécédents, votre mode de vie ou votre état de santé. Les médecins les appellent des comorbidités. Elles peuvent augmenter votre risque pendant l'opération ou affecter le succès de l'opération dans le soulagement de vos douleurs. 

Si vous envisagez sérieusement une opération de la sciatique, il est important de vous associer à un chirurgien qui ne se limitera pas à vos symptômes physiques et qui vous aidera à évaluer de nombreux autres facteurs susceptibles d'influencer votre décision.

Conclusion : La Laminectomie, une décision à prendre au sérieux

Nous savons que ce genre de décision peut être difficile à prendre et être une source de stress. Posez-vous simplement ces 5 questions. Si la réponse est positive, entourez-vous de chirurgien et de médecin qualifié afin de pousser votre réflexion encore plus loin.

Pour prévenir la récidive de votre sciatique, les ceintures lombaires sont les meilleurs accessoires que vous pourrez trouver pour protéger votre nerf sciatique. Il se trouve que nous avons une ceinture spéciale sciatique. Confortable et respirante, elle pourra vous accompagner durant les taches les plus dures et prévenir les risques que vos douleurs reviennent.

Prévention post-opératoires de la sciatique


Cet article vous a été utile ?

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.